Une mère kenyane de six enfants quitte son mari pour «épouser» le Saint-Esprit

Une mère de 41 ans, mère de six Kenyans, a choqué la semaine dernière lorsqu’elle a quitté son mariage de 20 ans pour « épouser » le Saint-Esprit. Elizabeth Nalema, membre du conseil municipal de la ville de Makutano dans le comté de West Pokot, a été liée par un saint mariage avec le Saint-Esprit le mardi 25 mai, lors d’une cérémonie « somptueuse » au Chelang’a Gardens, un hôtel de Makutano.

La cérémonie s’est déroulée en présence de ses collègues et de quelques femmes d’affaires dont son mari, Joshua Nalem. Choqué et confus, Joshua a regardé sa femme, vêtue d’une robe de mariée, dire « oui » au Saint-Esprit lors d’une cérémonie présidée par le pasteur Albert Rumaita de l’église anglicane Makutano du Kenya.

« J’ai servi le monde pendant toutes mes années, mais maintenant le Saint-Esprit m’a ordonné de servir le Dieu tout-puissant. Le saint-esprit m’a conduit chez le pasteur Rumaita, qui a acheté la robe de mariée, organisé cette cérémonie et même loué des voitures pour m’escorter ici », a déclaré Nalem lors de la cérémonie.

Elle a dit que même si son mari était contre sa décision, elle voudrait qu’il sache qu’elle a fini de servir le monde et qu’elle va maintenant consacrer sa vie à Dieu et à l’église.

Nalemi a annoncé après la cérémonie qu’elle avait fermé son entreprise et se dirigeait vers une lune de miel en Ouganda. Sa lune de miel se double cependant d’une croisade, a rapporté The Standard. « Dieu m’a montré des signes pour me rendre aux États-Unis lorsque j’en aurai fini avec l’Ouganda. Il m’a dit de parcourir le monde mais je lui ai dit que je ne pourrai pas et lui ai demandé de recruter d’autres membres pour m’aider à répandre l’évangile », a-t-elle dit.

Son mari, Joshua, a déclaré aux journalistes après la cérémonie de mardi qu’il avait essayé à maintes reprises d’empêcher sa femme de partir, mais elle a refusé. « Je suis perturbé. J’ai payé 22 vaches et 15 chèvres pour ma femme et en ce moment elle a un mariage avec le Saint-Esprit. C’est incroyable », a-t-il déclaré.

Il a ajouté qu’il avait récemment commencé à avoir des problèmes avec sa femme suite à ses nouvelles habitudes de prière. « Elle est allée à l’église un jour, et à son retour, elle a commencé à se réveiller à 3 heures du matin pour aller prier. Je lui ai demandé pourquoi elle bravait le froid juste pour prier, mais à la place, elle a décidé de déménager dans une propriété voisine.

Nalem avait voulu organiser la cérémonie dans son église, mais les responsables de l’église ont refusé sa demande d’épouser le Saint-Esprit.

« Parce que je suis sa voisine, elle est venue me voir et s’est expliquée, c’est pourquoi j’ai pris la décision audacieuse et j’ai fait ce qu’elle m’a demandé de faire », a déclaré le pasteur Rumaita, qui a célébré le mariage et l’a financé. « J’ai pris la décision de présider, planifier et financer le mariage parce que le monde pourrait bien toucher à sa fin et parce que je suis son voisin », a-t-il expliqué.

Le christianisme dit que le Saint-Esprit est la troisième « personne » dans la Sainte Trinité de Dieu. Les deux autres sont Dieu et Jésus-Christ.

(219)

Une mère kenyane de six enfants quitte son mari pour «épouser» le Saint-Esprit

| Société | 0 Comments
About The Author
-

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>