Une Kenyane en détention pour avoir décapité son mari de 99 ans

Les autorités kenyanes ont arrêté une femme de 65 ans accusée d’avoir décapité son mari de 99 ans après qu’une altercation verbale au sujet de la nourriture s’est intensifiée. Les deux sont mariés depuis 52 ans et partagent deux enfants.

La police a déclaré que le suspect, identifié comme Ndung’u Mugachia, aurait tranché l’oreille droite de la victime avec une machette avant de lui trancher la gorge , a rapporté le média kenyan Nation . «Elle a été dans et hors de ce mariage. Depuis 52 ans qu’ils sont mari et femme selon le droit coutumier, ils vivent ensemble depuis environ 15 ans », a déclaré le frère de Mugachia, ajoutant que les deux avaient une relation tumultueuse qui découlait de « la paternité des enfants, des terres familiales et des soupçons d’infidélité.

Le frère du suspect a également déclaré que Mugachia était toujours en désaccord avec quiconque donnait de la nourriture ou de l’ argent à son mari . Un petit-fils de la victime a également déclaré qu’ils « envisageaient de l’emmener dans un foyer de secours pour personnes âgées » en 2019, mais le suspect « nous a menacés de toutes sortes de répercussions ».

La police a déclaré que l’incident de dimanche s’était produit après que Mugachia eut contesté le fait que leur fille servait le petit-déjeuner à la victime. « Les enquêtes préliminaires indiquent que la suspecte se disputait [avec] sa belle-fille qui avait donné le petit-déjeuner au défunt. Le mari est sorti pour défendre la belle-fille et c’est à ce moment-là que l’enfer s’est déchaîné », a déclaré la chef de la police de Kandara, Catherine Ringera.

Mugachia aurait attaqué la victime avec une machette lors de l’altercation. Et si les gens ont réussi à venir en aide à la victime, il était un peu trop tard. « J’étais trop choqué pour même crier. Je n’ai jamais vu ma belle-mère dans une telle rage ; elle n’était pas elle-même. Je me suis évanouie quand je l’ai vue planter la machette dans le cou de mon père », a déclaré la belle-fille au média.

Le corps de la victime a depuis été transporté à la morgue. « Pendant ce temps, la suspecte est sous notre garde en attendant la conclusion de l’enquête et [nous allons] la traduire en justice pour répondre d’accusations de meurtre », a déclaré Ringera.

« Nous sommes alarmés que la société soit devenue très violente dans la gestion des différends. Ce n’est pas juste et nous passons à côté de l’essentiel. Faire couler du sang n’est pas une solution. Nous devrions adopter la paix dans tous nos engagements.

(48)

Une Kenyane en détention pour avoir décapité son mari de 99 ans

| Uncategorized | 0 Comments
About The Author
-

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>