Haïti : après le séisme, une tempête menace l’île

Les recherches se poursuivent en Haïti deux jours après le puissant séisme qui a fait presque 1 300 victimes et 5 700 blessés.

Ce sont de véritables scènes de désolation qui ont lieu en Haïti deux jours après le puissant séisme qui a frappé l’île. Les secours extraient les corps des décombres à la main à cause d’un manque de moyen criant. Le dernier bilan du tremblement de terre fait état d’au moins 1 300 morts et près de 6 000 blessés.

Les secours bloqués par des gangs

L’hôpital local de la ville Les Cayes est débordé et les blessés les moins graves attendent de longues heures avant d’être pris en charge. Quelques rares engins de chantier commencent à déblayer les gravas pour activer les recherches la foule est sous le choc. Beaucoup d’habitants dorment sur les trottoirs face à la peur de nouvelles secousses alors que certains gangs empêchent la libre circulation des secours. Une tempête tropicale menace l’île pour les jours à venir, elle pourrait s’accompagner de pluies diluviennes et d’inondations, ce qui plongerait un peu plus Haïti dans le chaos. 

Dilemme

Dans la petite ville balnéaire de Port-Salut comme dans le reste des régions affectées, les habitants faisaient face à un dilemme : rester dehors pour se protéger des répliques, ou rentrer dans des bâtiments endommagés pour s’abriter des fortes intempéries attendues avec la dépression tropicale Grace.

L’hôpital de la ville a tranché : il faut essayer de protéger les patients qui s’entassent dans la cour, sous des bâches en plastique, depuis le tremblement de terre. En milieu de journée lundi, les malades étaient transférés vers l’intérieur de l’établissement malgré la crainte de répliques.

De nombreux pays, notamment les États-Unis, la Républicaine dominicaine, le Mexique ou encore l’Équateur ont offert leur assistance avec l’envoi de personnel, de rations d’urgence et d’équipements médicaux.

L’armée américaine a annoncé lundi la constitution d’une mission militaire conjointe, avec le déploiement déjà effectué d’une équipe chargée d’évaluer la situation dans les zones affectées grâce à des moyens aériens d’observation. Quatre hélicoptères ont également été mobilisés pour du transport.

Les secours s’affairaient dans les zones affectées à l’aide de camions et de tractopelles comme dans la ville des Cayes, près de l’épicentre du séisme, à quelque 160 km de la capitale haïtienne Port-au-Prince.

(160)

Haïti : après le séisme, une tempête menace l’île

| Société | 0 Comments
About The Author
-

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>