Banyankole : La tribu en Ouganda qui permet à la tante de la mariée de co**ucher avec le marié avant le mariage

Quelle influence les tantes devraient-elles avoir sur leurs nièces ? Dans de nombreuses cultures africaines, les tantes conseillent leurs jeunes nièces alors qu’elles passent de l’adolescence à l’âge adulte. En matière de mariage, ces tantes préparent leurs nièces aux défis qui les attendent.

Mais pour le peuple Banyankole du sud-ouest de l’Ouganda, la tante avait plus que ce qui précède, en particulier pendant le mariage.

La principale responsabilité de la tante était de confirmer que le marié est puissant et que la mariée a défendu sa virginité avant que le mariage ne soit consommé. En tant que test de puissance pour le marié, la tante était parfois obligée d’avoir des relations sexuelles avec le marié pour confirmer sa puissance et sa virilité.

Elle a également dû « tester » si la mariée est toujours vierge avant d’être autorisée à consommer leur mariage.

Dans d’autres traditions, on dit que la tante va jusqu’à écouter ou regarder les mariés avoir des relations sexuelles afin de prouver la puissance du couple.

Dans la mesure où cette pratique dépassée peut sembler étrange, elle montre à quel point les habitants de Banyankole, en particulier la tribu Bahima, tiennent la virginité en haute estime.

Dès qu’une fille Banyankole a huit ans, elle passe par beaucoup de restrictions pour la préparer au mariage.

Lorsque d’autres enfants de son âge dans d’autres cultures s’amusent et jouent, une fille de cette partie de l’Ouganda est principalement gardée à l’intérieur, où elle est nourrie de bouillie de bœuf et de mil et forcée de boire du lait en grande quantité pour devenir grosse.

Être gros est synonyme de beauté chez les Banyankoles.

Lorsqu’elle commence à développer des seins, ses parents lui demandent également de s’abstenir d’activités s..xuelles.

Il est du devoir d’un père Banyankole de trouver une épouse pour son fils, car il paie également la dot. Cela se compose de vaches, de chèvres et de pots de bière, selon la richesse d’une personne.

Une fois la dot payée, les préparatifs du mariage commencent. Le jour du mariage, il y a beaucoup de festins au domicile de la mariée, où le père est censé abattre un taureau.

Au domicile du marié, il y a une autre fête où le mariage est consommé. C’est après que la tante de la mariée a « testé » la pureté de sa nièce et a couché avec le marié pour vérifier également sa puissance.

(423)

Banyankole : La tribu en Ouganda qui permet à la tante de la mariée de co**ucher avec le marié avant le mariage

| Culture, Société | 0 Comments
About The Author
-

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>