BAHIA BAKARI LA SURVIVANTE

Advertisement

Bahia Bakari n’avait que douze ans lorsque, dans la nuit du 29 au 30 juin 2009, l’avion dans lequel elle se trouvait avec sa mère s’est abîmé dans l’océan Indien. L’Airbus A310-300 était parti de Paris pour rejoindre Moroni aux Comores, après deux escales à Marseille et Sanaa (Yemen). 

En amorçant sa descente sur Moroni, l’avion disparaît des radars et pique vers la mer. Sur 153 personnes à bord, 152 décèdent dans le crash. Sauf une, Bahia Bakari, alors âgée de 12 ans.

Pendant neuf heures, la jeune fille s’accroche à la vie sur un débris d’avion, seule au milieu d’une mer très agitée. Elle est retrouvée par des pêcheurs, saine et sauve.

Advertisement

Elle raconte la catastrophe dans en entretien pour RFO : 

Une enquête ouverte 
L’enquête ouverte en 2009 a révélé des erreurs de pilotage qui pourraient être la cause du crash. En novembre 2013, la compagnie Yemenia Airlines a été mise en examen pour « homicides involontaires ». 

Au procès de la compagnie aérienne en septembre 2014 à Aix-en-Provence, les familles des victimes ont réclamé 70 millions d’euros d’indemnisations. Aujourd’hui, certaines familles n’ont toujours rien touché. 

 

(329)

Advertisement

BAHIA BAKARI LA SURVIVANTE

| Société | 0 Comments
About The Author
-

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>