Territoire disputé entre la Zambie et la RDC, un conflit issu de l’ère coloniale

Le conclave qui s’est ouvert à Lubumbashi va-t-il permettre de trouver une issue durable aux tensions ? Les experts des deux pays qui sont réunis depuis mardi à Lubumbashi, dans le cadre de la 10ème session de la commission mixte défense et sécurité entre la RDC et la Zambie, ont la lourde tâche de parvenir à un accord sur un dossier qui a provoqué une montée de fièvre ces derniers mois.

Les incidents entre les armées des deux pays sur ces territoires disputés sont récurrents depuis plusieurs années – en 1996, 2006 puis, à nouveau, en 2016 -, mais la crise a pris une ampleur nouvelle en mars dernier, lorsque la Zambie a déployé des troupes du côté congolais de la frontière, prenant position à Kubanga, Kalubamba, Libondwe, Moliro et Minyenye.

Au cœur du bras de fer, une petite poignée de villages répartis le long de la frontière, sur les côtes du lac Tanganyika : Kubanga, Kalubamba et Moliro. La Zambie revendique la souveraineté sur ce bout de territoire de la province de Tanganyika – dont Zoé Kabila, le frère de l’ancien président, est actuellement le gouverneur – et ce malgré un traité signé en 1989 entre les deux pays.

Affrontements et missions diplomatiques

Un petit territoire de la province du Tanganyika est au cœur d’un litige frontalier entre la RDC et la Zambie depuis plusieurs décennies. Ces six derniers mois, la présence de soldats zambiens en territoire congolais a fait monter la tension d’un cran. 

32 Views
Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *