République démocratique du Congo: les ONG préoccupées par les pénuries alimentaires dans les prisons

Résultat

Nouvelle alarme dans les prisons indiquant que les prisonniers sont mal nourris et manquent de médicaments. Cette situation persiste et concerne toutes les institutions pénitentiaires du pays. À Kisangani, Buluo, Tshikapa, Kananga et dans d’autres régions du pays. Les ONG dirigées par la Bill Clinton Peace Foundation s’inquiètent

Emmanuel Cole de la Fondation Bill Clinton pour la paix a évoqué la situation désastreuse à la prison centrale de Makala (Centre de rééducation de la prison de Kinshasa). “Cette situation est très préoccupante. Nous appelons la communauté internationale à intervenir avant qu’il ne soit trop tard. En mars et avril de l’année dernière, nous avons enregistré de nombreux décès en prison.”

Noël Nkodia, animateur de la structure «Justice et Paix» de l’Église catholique, est rattaché au clergé catholique de la prison depuis douze ans. «La situation humanitaire est catastrophique. En termes de nourriture, le régime alimentaire des détenus est insuffisant. Les repas fournis ne sont pas du tout bons et les détenus doivent être servir une fois par jour. Vous devez également vérifier la quantité. Pour les détenus qui n’ont pas de visite familiale, ils C’est un travail terrible. “

Pour le ministre des Droits de la personne André Lite Asebea, le gouvernement travaille fort pour trouver une solution. “En ce qui concerne les stocks alimentaires de la prison de Makara, le gouvernement travaille déjà dur pour les reconstituer. Cela deviendra bientôt possible.”

Dans le même temps, des détenus meurent chaque jour. Certains prisonniers trouvent leurs salut en s’échappant de la prison, et les nombres augmente du jour au lendemain.

AFRICA-PLUS

50 Views
Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *