RDC: Parc national de Virunga 4 gorilles abattus

Les trois femelles Safari, Neeza ,Mburanumwe et le mâle Rugendo appartiennent à un groupe fréquemment visité par les touristes. La disparition de ces gorilles représente non seulement la tragédie de la conservation, mais aussi la perte d’une importante source de revenus pour les communautés locales.

Goma : le directeur de l'ICCN arrêté pour massacre de gorilles et ...

L’UNESCO s’associe à l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) et à l’ensemble des acteurs de terrain pour condamner cet abattage qui porte à sept le nombre de gorilles tués depuis le début de l’année.

L’UNESCO et ses partenaires devraient envoyer, dans les meilleurs délais, une mission sur le terrain pour manifester leur appui à tous ceux qui luttent, sans répit, pour préserver l’intégrité du Parc national des Virunga. La mission devrait par ailleurs s’attacher à rechercher les raisons de ces abattages et travailler avec les autorités congolaises compétentes, l’ICCN et ses partenaires sur les mesures à prendre pour mettre fin à ce phénomène. L’enjeu est de taille : il s’agit d’éviter une catastrophe écologique et économique pour les populations riveraines du site du patrimoine mondial.

40 Views
Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *